Quels types de produits capillaires choisir quand on a des cheveux crépus ?

quel-produit-capillaire-choisir-reflexion

 

En règle générale, il est préférable de choisir des produits destinés aux cheveux secs, (dé)colorés, abîmés, cassants, afro, crépus, … Enfin bref, tout sauf les produits capillaires avec la mention “pour cheveux normaux” ou “pour tout type de cheveux”. Normalement, les cheveux secs, colorés, abîmés et autres sont

plus fragiles que les cheveux normaux. Cela est du à la quantité de sébum et de protéines contenu autour et dans la fibre capillaire.

Différences entre cheveux normaux et secs/fragiles

 

Les cheveux normaux, caractérisés comme lisses et ondulés sont enrobés de sébum de la racine aux pointes. Les cheveux sont donc protégés par cette première couche protectrice extérieure de sébum qui a pour but de conserver le cheveu hydrater. Par la même occasion, le sébum protège aussi les cheveux d’autres agressions comme le soleil, le vent, le shampoing ou autres lavages. La deuxième couche protectrice intérieure étant les cuticules. Les cheveux secs quant à eux n’ont que très peu de sébum.

Plus les cheveux sont bouclés ou crépus, moins il y a de sébum. Les cheveux crépus par exemple n’ont de sébum que sur les quelques premiers centimètres près de la racine alors que le reste des cheveux sont sans protection externe. Et, c’est là qu’entrent en jeu les huiles, crèmes et lait capillaire.

Pour ce qui est des cheveux (dé)colorés, les protéines du cheveu sont fragilisés. Eh oui, pour qu’il y ai coloration, l’ammonium (ou tout autre solution qui va augmenter le pH des cheveux) va élever les cuticules pour que la couleur puisse pénétrer la fibre capillaire. Puis, la coloration entre en jeu “détruisant” la couleur actuelle. C’est le peroxyde qui fait ce travaille en s’attaquant au pigment naturel des cheveux contenu dans la kératine.

Ingrédients dans les produits capillaires 

 

Du coup, les ingrédients retrouvés dans ces produits dit “pour cheveux secs” sont sensés être plus doux, moins agressifs.

Par contre, avec le temps, j’ai appris la leçon : ce que je voyais sur la bouteille de shampooing, le pot de soin ou de masque ou les lotions n’était pas toujours fiable. Je me rappelle un jour avoir acheté deux masques dont le pot contenait les inscriptions suivantes: “sans silicone”, “sans parabène” et “sans huile minérale”. C’était le Miss Jessie’sRapid Recovery Treatment et le Miss Jessie’s – Super Sweetback Treatment. J’étais super contente car j’avais enfin réussi à mettre la main sur l’un des produits capillaires super connus que beaucoup de Youtubeuses américaines utilisaient. Et, j’étais persuadée d’avoir enfin trouvé un bon produit.

Après quelques semaines d’utilisation, j’ai vraiment senti que mes cheveux n’étaient plus comme avant. Apres avoir appliqué le premier masque ou le second la semaine qui suivait, je sentait qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. Rien que l’application du soin sur mes cheveux n’était pas correcte. Comment l’expliquer, je ne n’y arrive pas.

Il faut le dire, avant l’achat de ses produits, je ne mettais sur mes cheveux que de bonnes choses naturelles en majeur partie. Je prenais le temps de composer mes soins avec ce que je trouvais dans la cuisine. Donc, j’avais connu mes cheveux au meilleur de leur forme. Il m’a donc été facile de sentir la différence de qualité au toucher.

Je me suis alors dit “comment ça se fait que j’ai cette sensation que quelque chose ne va pas alors qu’il n’ai pas sensé y avoir de mauvais ingrédients ?”

Pour répondre à cette question, j’ai regardé la liste des ingrédients et j’ai vite compris pourquoi.

Il y avait du silicone dedans et ça a fait toute la différence.

Il est donc important de ne pas se fier à toutes ces appellations du genre que l’on retrouve sur les emballages de produits capillaires mais de bien examiner la liste des ingrédients pour éviter d’acheter les mauvais produits capillaires.

Leave a reply